L’inhumation est le choix du deuil le plus adopté par les Français. Elle consiste à enterrer le corps du défunt au lieu de l’incinérer, ce qui répond aux exigences de la majorité des religions. Avant d’effectuer l’inhumation, il est nécessaire de connaître quelques règlements :

 

inhumation

 

 

1) Avant tout, il faut obtenir l’autorisation d’inhumer auprès du Conseil Municipal de la commune où est né ou décédé le défunt.

 

2) Ensuite, une sépulture est obligatoire pour contenir le corps du défunt. Pour l’acquérir, il est possible de le louer dans le cimetière de la commune. En général, la location d’une sépulture a une durée limitée : 15, 30 ou 50 ans, mais elle peut se renouveler. C’est ce qu’on appelle une « concession » : l’acte par lequel une commune concède l’utilisation d’une parcelle du cimetière communal à une personne privée, aux fins d’y fonder une sépulture. La dimension habituelle d’une concession est de 2 m² et son prix est déterminé par le Conseil Municipal.

 

3) Enfin, il y a un délai à respecter. L’inhumation ne peut pas excéder plus de 6 jours ouvrables après le décès. L’inhumation peut s’effectuer directement sur le sol avec la tombe ou en caveau protégé par la maçonnerie. Le caveau est plus fiable, donc plus choisi par les personnes chargées des obsèques.

Voici ce que je répond aux questions souvent posées sur le caveau :

 

Qu’est-ce qu’un caveau ?

Le caveau est une monument funéraire composé de plusieurs cases en béton. Il peut être considéré comme le dernier demeure du défunt. Il est réalisé en profondeur afin d’accueillir un à quatre défunts. Il existe trois types de caveaux : caveau traditionnel : tous les cercueils sont superposés ; caveau double : il est composé de deux niveaux, chacun contient deux cercueils placés côte à côte ; caveau parisien : il ne contient que deux cercueils placés côte à côte.

 

caveau

 

Qu'est-ce qu'on peut placer dans un caveau?

En règle générale, on dépose un cercueil contenant le corps du défunt dans un caveau familial. Toutefois, le caveau peut aussi recueillir les urnes funéraires contenant les cendres du défunt. Dans le cas où la famille possède déjà un caveau et il n'y reste plus de place pour mettre en même temps deux cercueil, il sera toujours possible d'opter pour la crémation, déposer les cendres dans une urne et la conserver dans le caveau. Le cas dernier est plus rare, car le caveau est plus volumineux et nécessite plus de travaux pour la réalisation. D'habitudes, la famille adoptant la crémation choisit le cavurne, la version cinéraire du caveau.  

 

Quels sont les avantages d’un caveau ?

Généralement fabriqué en béton ou en pierre, le caveau est très solide. A l’inverse de l’inhumation en pleine qui se dégradent vite à cause de l’humidité, l’inhumation résiste aux intempéries. Le caveau peut recevoir au maximum 4 cercueils déposés les uns au-dessus des autres en les divisant par des plaques de béton. Ainsi, le caveau permet de réunir les membres d’une famille dans un même lieu de recueillement.

 

caveau-cavurne

 

Comment faire construire un caveau ?

Le caveau peut être fabriqué en béton coulé sur place ; en ciment armé rempli de béton ; en monobloc étanche ou en couronnes empilées les unes par-dessus les autres. Constitué de plusieurs cases, le caveau se ferme par une plaque de pierre (semelle) recouverte. Selon vos choix, elle peut être recouverte : stèle, pierre tombale, prie-Dieu ou marche ou soubassement (comme montré dans le tableau ci-dessous)

 

 

composition-caveau

 

 

composition-du-monument

 

 

Combien coûte un caveau ?

 

Un caveau coûte environs 2 000 €TTC. Il varie en fonction de la dimension, la forme du caveau et les accessoires choisis par la famille. Le prix sera plus élevé dans l’Île de France. Certes, l’achat d’un caveau est plus cher qu’une simple tombe en pleine terre, mais elle nécessite moins d’entretiens et convient à plusieurs défunt. Il n’y aura plus besoin de construire une nouvelle sépulture pour chaque décès.

+ (0) - (0)

Une question, un renseignement ? Contactez-nous 24h/24, 7j/7 à : funeraire.urne@gmail.com.